Le vent et la peche

vent la ventde la carpe

 

Tout comme la pression atmosphérique, les basses pressions ou encore la lune, le vent est un acteur prépondérant pour la pêche de la carpe.

 



Un vent soutenu enrichit l'eau en oxygène et l'on sait que le taux d'oxygène est un facteur important en relation directe avec l'appétit des carpes.
Lorsque le vent se lève, c'est plutôt positif car ce vent va pousser bon nombre de poissons dans la direction dans laquelle il souffle. Ce faisant il les rassemble dans un même secteur du plan d'eau. Il engendre sur toute la zone des courants qui agitent la vase, ce qui libère toute sorte de nourriture naturelle. Lorsque l'eau est troublée par toutes ces matières en suspension, les montages sont bien plus difficiles à détecter pour les carpes les plus méfiantes d'autant plus qu'elles sont alors en compétition alimentaire, ce qui les rend pour le pêcheur bien plus faciles à capturer.
Compte tenu de ces critères, il serait facile de prétendre que pêcher avec le vent de face est la bonne solution pour prendre plein de poissons.
Pourtant, si ce conseil permet souvent d'obtenir d'excellents résultats, il donne aussi parfois lieu à des contre-performances.
Par exemple, lorsque le vent est déjà établi, son efficacité est bien moins importante que lorsqu'il se lève. Les zones troubles sont plus nombreuses, et les poissons bien moins facile à localiser.
Si le vent souffle depuis plus de 24 heures, les carpes se seront pour la plupart dispersées, perdant tout l'intérêt initial qu'elles pouvaient porter à l'endroit.
Si en été un vent chaud venant du sud ou du sud ouest est une aubaine, par contre en hiver, ce même vent s'avère bien souvent inintéressant car les carpes rechigneront à quitter le confort de leurs quartiers d'hiver pour aller glaner une hypothétique nourriture.
On a coutume de dire qu'un vent froid venant du nord, de l'est ou du nord-est est défavorable à la pêche car il abaisse la température de l'eau, n'incitant pas les poissons à se nourrir, c'est le plus souvent vrai aussi bien en été qu'en hiver.
Pourtant, si ce même vent froid vient mettre fin à une longue période de canicule et d'inactivité des poissons, il peut alors s'avérer être très productif, surtout lorsqu'il commence à se manifester.
D'autres facteurs peuvent également faire exception à la règle comme une forte pression de pêche sur un plan d'eau.
En effet comme les carpes apprennent par association, des poissons déjà piégés à plusieurs reprises vont tout simplement modifier leur comportement naturel, et ne pas suivre le mouvement habituel.
Pour conclure je dirais que si la règle générale est bien sûr à connaître, il existe aussi des exceptions dont il faut tenir compte lorsque l'on entame une partie de pêche.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×